ACBP

Éthique

Code d’éthique des randonneurs

Endroit privilégié, le Bois Papineau est un parc naturel parmi les plus riches et diversifiés en milieu urbain au Québec. Les visiteurs y trouvent un havre de paix ! Ils arpentent les sentiers pour s’y ressourcer, pour admirer les arbres magnifiques de la forêt ancienne, pour découvrir un écosystème riche de sa composition de végétaux rares et d’animaux sauvages, comprenant entre autres une magnifique faune ailée. Les randonneurs s’adonnent à l’observation et à l’écoute des chants d’oiseaux.

Afin de favoriser une belle harmonie entre tous les utilisateurs qui fréquentent les sentiers du bois Papineau, un code d’éthique s’impose.

Puisque le Bois Papineau est officiellement reconnu comme un habitat d’espèces en péril au Québec, puisqu’il habite plusieurs plantes menacées ou vulnérables et qu’il représente un écosystème forestier exceptionnel protégé, les usagers ont un comportement respectueux de la faune et de la végétation du Bois Papineau.

En accord avec cet énoncé, il est recommandé :

  • De rester dans les sentiers balisés pour les randonneurs
  • De ne pas cueillir les plantes, les fleurs, les champignons, d’arracher ou de casser les branches des arbres et arbustes qui ornent le parc
  • De ne pas ajouter des branches mortes près des mangeoires, ni graines au sol qui pourraient se détériorer. Cela pourrait causer du tort aux oiseaux
  • De ne pas piétiner la végétation ou endommager le sol
  • De ne pas laisser ses déchets sur le site et d’utiliser les poubelles à l’entrée du stationnement..
  • De respecter l’interdiction de faire des feux de camp

L’Association pour la conservation du Bois Papineau (ACBP) met ses sentiers à la disposition des randonneurs pédestres.


En accord avec cet énoncé, il est interdit :

  • D’utiliser tout moyen mécanique pour se déplacer (moto, vélo, trottinette, et.)

Dans le but de protéger l’environnement ainsi que les autres utilisateurs du parc, il est obligatoire de toujours garder son chien en laisse (règlement municipal sur les usages autorisés – parcs, bois et boisés publics de Laval)et de ramasser leurs excréments.

En accord avec cet énoncé, il est obligatoire :

  • De ne pas  laisser son chien vagabonder dans la forêt. Ceci pour éviter d’apeurer la faune, d’endommager le couvert végétal et les habitats fragiles, de déranger les autres randonneurs qui s’adonnent à l’observation de la faune et de la flore.
  • De ramasser  les excréments de votre chien et de les déposer dans les poubelles à l’entrée du stationnement.

(Sous réserve d’être modifié selon l’évaluation et les recommandations du Service du contentieux.

Usages autorisés – Boisés publics ; Amendements  - Règlement L-4510)

Procès verbal d’une séance publique du comité exécutif de la Ville de Laval

Séance du 5 mars 2014 ; CE-2014/895

Stationnement - L’Association pour la conservation du Bois Papineau (ACBP) vous demande de respecter les gens qui habitent les rues avoisinantes.

En accord avec cet énoncé, il est recommandé :

  • D’utiliser le stationnement du Centre communautaire du Bois Papineau sis au 3235, boulevard Saint-Martin. (voir carte des sentiers)

Le comportement du randonneur doit être orienté de façon à respecter les autres randonneurs.

En accord avec cet énoncé, il est recommandé :

  • D’inviter les personnes qui vous accompagnent à respecter l’environnement et le code d’éthique de l’Association pour la conservation du Bois Papineau (ACBP)

Le Bois Papineau est officiellement reconnu comme un habitat d’espèces en péril au Québec puisqu’il abrite plusieurs plantes menacées ou vulnérables.  On y trouve trois écosystèmes forestiers exceptionnels reconnus comme forêts anciennes, rares, ou refuges par le gouvernement du Québec. Conséquemment, le Bois Papineau est un milieu fragile dont la conservation et la protection incombent à tous.  Nous vous remercions d’adopter un comportement respectueux envers la faune et la végétation du bois.